LE BENGAL

COULEUR BENGAL

Seal tabby point : fond de robe ivoire ou crème avec des marques brunes clairement visibles. Il n’y a pas ou peu de différences entre les marques du corps et des points.
Les marques claires du maquillage de la tête ainsi que les patons, la gorge, le fond de robe du ventre et de l’intérieur des pattes sont ivoire ou crème. Le tour des yeux, des lèvres et du nez doit être souligné de noir ou de brun. La truffe doit être rouge brique ou brun foncé. Les coussinets et le bout de la queue doivent être noirs ou bruns. Les yeux sont bleus

MOTIF SPOTTED ( Tacheté ): deux types de taches sont admis, les rosettes et les spots, qui sont disposés au hasard ou alignés horizontalement. Les rosettes sont composées d’au moins deux couleurs différentes et peuvent avoir soit la forme d’une empreinte de patte, soit d’une pointe de flèche ou soit d’un anneau. Elles sont préférées aux simples spots mais ne peuvent pas être exigées. Qu’il s’agisse de spots ou de rosettes, le contraste avec la couleur de fond doit être extrême, avec des formes distinctes et des bords francs. Les épaules sont recouvertes de marbrures tandis que les pattes et la queue sont tachetées ou avec des rosettes. Le ventre est impérativement tacheté. Sur la tête, le maquillage typique des chats tabby est fortement marqué. Les patons, la gorge, le fond de robe du ventre et de l’intérieur des pattes sont blanc cassé chez les brown et les bleus, spotted tabby et ivoire à crème chez les sépia, mink et colourpoints.

chaton sauvage du bengal

chaton sauvage du bengal

chat sauvage du bengal

chat sauvage du bengal

LE BERGER BELGE

Caractéristiques physiques du Berger belge

 

Poil : on élève quatre variétés de poil de cette race, c’est-à-dire : poil long noir (Groenendael) ; poil long fauve charbonné gris (Tervueren) ; poil court fauve et charbonné avec masque noir (Malinois) ; poil dur fauve avec traces de charbonné (Laekenois). Les différentes robes donnent l’impression que l’on a affaire à quatre races complètement différentes, alors que les chiens sont absolument identiques en tout point.
Taille : 62 à 62 cm pour le mâle et 58 à 58 cm pour la femelle
Poids : 25 à 30 kg pour le mâle et 20 à 25 kg pour la femelle

Origines et histoire

 

Les quatre variétés ont été sélectionnées vers la fin du XIXe siècle par un groupe de cynophiles dirigés par le professeur Reul, de l’école vétérinaire de Cureghen, qui tentaient de mettre de l’ordre dans un patrimoine génétique canin plutôt confus. Le premier standard a été publié en 1894, point de départ de tout l’élevage à venir.

 

Caractère et aptitudes

 

C’est un chien nerveux, très actif, facile à dresser, d’une intelligence vive. Extrêmement polyvalent et adapté à tous les types de travail, il est très utilisé comme chien de garde et de défense. Il a été récemment (surtout le Malinois) découvert en tant qu’excellent chien d’Agility : dans ce domaine, c’est aujourd’hui le seul à pouvoir se mesurer à armes égales (ou presque) avec le Border Collie. Dans son pays d’origine, le Berger belge est souvent employé comme chien policier. En famille, il est d’un tempérament joyeux et joueur, même avec les enfants. Il y a cependant quelques légères différences de caractère entre les variétés : le Malinois est plus docile, le Tervueren et le Groenendael sont plus nerveux. Toutefois, ce sont ces derniers qui sont les plus répandus, en raison de la beauté de leur robe. C’est d’ailleurs à cause de sa robe, qui est sans aucun doute la moins belle des quatre, que le Laekenois a pratiquement disparu du panorama cynophile.

 

Conditions de vie

 

Le Berger belge peut vivre sans problèmes à l’extérieur comme à l’intérieur. Il préfère vivre dans un pavillon avec jardin qu’en appartement car il a besoin de se dépenser.

 

Santé

 

C’est un chien rustique et robuste qui ne pose aucun problème particulier de santé.

 

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Remarques et conseils

 

Certains sujets peuvent être un peu nerveux et éprouver quelques difficultés dans leur travail de défense en raison d’une méfiance excessive. Cependant, un bon dresseur réussit toujours à tirer le maximum d’un Berger belge, à condition que sa généalogie soit éprouvée.